Revalorisation des déchets et rénovation urbaine
Publié le : 18/03/2022
Revalorisation des déchets et rénovation urbaine
Publié le : 18/03/2022


Revalorisation des déchets et rénovation urbaine : Des bailleurs sociaux en visite dans trois structures d’insertion du territoire fortement impliquées dans ce domaine

Ce 8 mars 2022, à l’invitation d’Entreprendre Ensemble et du Club ESS animé par la Direction Entrepreneuriat et Innovation de la Communauté urbaine de Dunkerque, plusieurs maîtres d’ouvrage du NPNRU (Flandre Opale Habitat, Habitat du Nord et la SPAD) ont visité trois Structures d’Insertion par l’Activité économique (SIAE) situées à Petite-Synthe et évoluant sur le champ de l’ESS : La Ressourcerie de l’AFEJI, Triselec et l’association CETIDE. Ces visites avaient vocation à établir des partenariats entre bailleurs sociaux-maîtres d’ouvrage et ces structures dans le cadre d’importantes opérations de déconstructions de logements anciens qui doivent intervenir dans le cadre du programme de rénovation des quartiers NPNRU 2020/2027.

 Sont notamment concernés des quartiers de Dunkerque, Grande-Synthe, Saint-Pol-sur-Mer et Téteghem. L’intérêt étant que les tonnes de déchets récupérés lors de ces démolitions puissent être recyclés et trouver une seconde vie plutôt que d’être jetés.

La première visite à la Ressourcerie de l’AFEJI a été particulièrement intéressante puisque cette structure a déjà établi un premier partenariat avec le bailleur social Flandre Opale Habitat dans le cadre de la démolition de 30 logements collectifs de la résidence Les Dalhia à Saint Pol sur Mer. Ainsi, la Ressourcerie a pu récupérer 1,6 tonne de déchets en février dernier, dont des boîtes aux lettres, des portes de caves, des panneaux de bois ou encore des baignoires. « Grâce au travail de nos salariés en réinsertion, ces objets vont trouver une seconde vie », a expliqué Samuel Maison, chef d’atelier. « Les blocs de boîtes aux lettres vont être transformés en meubles de rangements, les portes de cave vont pouvoir servir à l’habillage de banque d’accueil et les baignoires sont déjà réemployées par les Jardins de Cocagne, une autre structure de l’AFEJI, pour le nettoyage des légumes. C’est vraiment une aubaine pour nous que d’avoir pu récupérer ces déchets ». Un enthousiasme partagé par Benoît Dhenneulin, chargé d’Opérations Domaine Développement chez Flandre Opale Habitat. « Nous avons été mis en relation avec l’AFEJI et nous avons compris très vite tout l’intérêt de travailler ensemble. Savoir que ce que nous enlevons va pouvoir resservir d’une autre manière plutôt que d’être jeté et que cela donne du travail à des personnes en réinsertion, c’est extrêmement valorisant pour notre structure. Nous sommes bien évidemment intéressés pour renouveler l’opération ».

Séverine Metay et Kevin Deswarte, respectivement chargé de développement local et chargé de maintenance chez Habitat du Nord, étaient, eux aussi, très intéressés par la visite d’une structure qu’ils ne connaissaient pas et avec laquelle ils pourraient, désormais, travailler. « C’est vraiment intéressant de voir comment la Ressourcerie arrive à donner une seconde vie à tous ces objets récupérés. C’est du beau travail, c’est tendance, c’est qualitatif. L’exemple de ce qui a été fait avec nos confrères de Flandre Opale Habitat donne effectivement envie de faire la même chose » ont-ils commenté.

L’après-midi de visites s’est poursuivi chez Triselec et au CETIDE où les participants ont pu observer d’autres façons de récupérer et de transformer les déchets. Un moment important et instructif quand on sait combien la revalorisation des déchets est au cœur des priorités des acteurs du territoire dunkerquois.

 

 

Revalorisation des déchets et rénovation urbaine : Des bailleurs sociaux en visite dans trois structures d’insertion du territoire fortement impliquées dans ce domaine

Ce 8 mars 2022, à l’invitation d’Entreprendre Ensemble et du Club ESS animé par la Direction Entrepreneuriat et Innovation de la Communauté urbaine de Dunkerque, plusieurs maîtres d’ouvrage du NPNRU (Flandre Opale Habitat, Habitat du Nord et la SPAD) ont visité trois Structures d’Insertion par l’Activité économique (SIAE) situées à Petite-Synthe et évoluant sur le champ de l’ESS : La Ressourcerie de l’AFEJI, Triselec et l’association CETIDE. Ces visites avaient vocation à établir des partenariats entre bailleurs sociaux-maîtres d’ouvrage et ces structures dans le cadre d’importantes opérations de déconstructions de logements anciens qui doivent intervenir dans le cadre du programme de rénovation des quartiers NPNRU 2020/2027.

 Sont notamment concernés des quartiers de Dunkerque, Grande-Synthe, Saint-Pol-sur-Mer et Téteghem. L’intérêt étant que les tonnes de déchets récupérés lors de ces démolitions puissent être recyclés et trouver une seconde vie plutôt que d’être jetés.

La première visite à la Ressourcerie de l’AFEJI a été particulièrement intéressante puisque cette structure a déjà établi un premier partenariat avec le bailleur social Flandre Opale Habitat dans le cadre de la démolition de 30 logements collectifs de la résidence Les Dalhia à Saint Pol sur Mer. Ainsi, la Ressourcerie a pu récupérer 1,6 tonne de déchets en février dernier, dont des boîtes aux lettres, des portes de caves, des panneaux de bois ou encore des baignoires. « Grâce au travail de nos salariés en réinsertion, ces objets vont trouver une seconde vie », a expliqué Samuel Maison, chef d’atelier. « Les blocs de boîtes aux lettres vont être transformés en meubles de rangements, les portes de cave vont pouvoir servir à l’habillage de banque d’accueil et les baignoires sont déjà réemployées par les Jardins de Cocagne, une autre structure de l’AFEJI, pour le nettoyage des légumes. C’est vraiment une aubaine pour nous que d’avoir pu récupérer ces déchets ». Un enthousiasme partagé par Benoît Dhenneulin, chargé d’Opérations Domaine Développement chez Flandre Opale Habitat. « Nous avons été mis en relation avec l’AFEJI et nous avons compris très vite tout l’intérêt de travailler ensemble. Savoir que ce que nous enlevons va pouvoir resservir d’une autre manière plutôt que d’être jeté et que cela donne du travail à des personnes en réinsertion, c’est extrêmement valorisant pour notre structure. Nous sommes bien évidemment intéressés pour renouveler l’opération ».

Séverine Metay et Kevin Deswarte, respectivement chargé de développement local et chargé de maintenance chez Habitat du Nord, étaient, eux aussi, très intéressés par la visite d’une structure qu’ils ne connaissaient pas et avec laquelle ils pourraient, désormais, travailler. « C’est vraiment intéressant de voir comment la Ressourcerie arrive à donner une seconde vie à tous ces objets récupérés. C’est du beau travail, c’est tendance, c’est qualitatif. L’exemple de ce qui a été fait avec nos confrères de Flandre Opale Habitat donne effectivement envie de faire la même chose » ont-ils commenté.

L’après-midi de visites s’est poursuivi chez Triselec et au CETIDE où les participants ont pu observer d’autres façons de récupérer et de transformer les déchets. Un moment important et instructif quand on sait combien la revalorisation des déchets est au cœur des priorités des acteurs du territoire dunkerquois.